Nuit bleue mauve

C’était il y a…c’était hier à peine!

Une feuille de teinte bleue mauve, une de ces feuilles qui vous font penser à des mots doux, pas un billet ordinaire, non, une feuille précieuse, un peu comme un parchemin d’autrefois.

Une écriture de plein et de délié, une écriture bleue coure sur la feuille, de haut en bas. La calligraphie est assurée, rapide, un zeste suave avec ses courbes et ses arrondies.

Le ton est enjoué, volontiers caressant, comme une invitation à une danse, une valse peut-être, un danse à deux, certainement.

Le ton est tourbillon vestige d’un ârome nocturne, et l’écriture empreinte des ébats de la nuit se rappelle, tout comme la peau et les sens se souviennent, même longtemps après.

La feuille au ton bleu mauve est posée là, sur ton écritoire, jouant avec les premiers rayons du soleil levant.

Un frisson juste là, une feuille bleue mauve contient un trésor.

Une signature gourmande tout en bas,

Serait-ce possible alors!

Je t’aime

Edgar Will
(ou Edward Will, toi seule le sait)

medium_BlueWill

Crédit: Deborah Chock / Ecriture

3 réflexions au sujet de « Nuit bleue mauve »

  1. bonsoir Pyrome, j’aime énormément la façon dont tu écris, je me suis bien amusée aussi avec Taxi 3.
    Merci d’être passé par chez moi, contente que les dessins de mes enfants te plaisent.
    Bon week end

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *