St jacques, un mercredi

Je regarde au loin la tour St Jacques. Un jeu d’ombre et de lumière superbe habille la tour qui rend le monument plus majestueux encore la nuit.

StJacques2

Tout à coup je remarque un petit d’homme qui coure à ma rencontre. Il se retourne, s’immobilise aussi vite qu’il accourait puis rebrousse chemin pour redresser un sapin de Noël face à la tour St Jacques. Le vent souffle en bourrasque et le petit d’homme a du mal à rééquilibrer un sapin qui le dépasse de deux têtes !

StJacquesIl y parvient finalement, attend 2 minutes pour vérifier avec la satisfaction que l’on devine la verticalité du beau sapin lorsqu’il repart fièrement rejoindre son père un peu plus loin en échangeant joyeusement dans une langue que je ne comprends pas à la musicalité toute méditerranéenne.

C’était il y a un an jour pour jour exactement, un mercredi, quelques fanatiques semaient quelques mauvaises graines sanguinaires et sectaires dans Paris.

Je souris intérieurement, les enfants sont un joli pied de nez à ce monde un peu fou. Ce soir, un petit d’homme, probablement de culture musulmane, devant l’un des symboles de la chrétienté en marche pour Compostelle a fièrement relevé un autre symbole d’origine païenne.

Un joli instant de mélange de culture, un mercredi de janvier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *