Jeudi 13 août

Un treize empreint d’une odeur de superstition s’affiche sur l’icône de mon agenda.

 

Je suis parti tôt, le train file à grande vitesse, logique, c’est même dans son patronyme, comme une définition.

 

Dehors, la température a chuté, juste un peu. Le ciel s’est drapé dans un voile gris bleuté. Le soleil est juste caché, derrière ces quelques nuages tirés comme une persienne italienne. Dedans, malgré l’air conditionné, je ne perçois pas du tout cette fraîcheur vivifiante qui tape au carreau.

 

J’ai envie d’appuyer sur pause et de sortir dans les champs juste moissonnés. Le temps d’une balade pieds nus dans le chaume doré, humer l’air, respirer.

Prendre le temps, lentement, sentir la rugosité des restes de paille sous la plante des pieds, compter les balles rondes comme on compte les moutons et perdre mon regard loin à l’horizon.

 

Il va faire beau en ce jour du 13.

 

Titre : Shenandoah meules de foin / Artiste : David Ralph

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *